Booster son moral grâce à son assiette... c’est possible.

Se sentir bien dans son corps et dans sa tête passe aussi par son alimentation. D’après de nombreux nutritionnistes, le contenu de notre alimentation à une influence sur notre moral et sur notre bien-être. Alors si on s’offrait un coup de pouce anti-stress et bonne humeur en mettant les bons aliments dans notre assiette ?





Champignons, tomates et oignons pour lutter contre la déprime.

Riche en sélénium, un Oligo-élément particulièrement reconnu dans la prévention du stress, de la déprime mais aussi de l’agressivité. (Et même de certains cancers !)

Faire le plein de champignons, tomates, ails, oignions, choux, brocolis ou encore de noix du Brésil aident à prévenir une carence en sélénium.


Les acides aminés là clés du bonheur.

Amandes, avocat, bananes, soja, asperges, produits laitiers (gruyère par exemple) et flocons d’avoine en regorgent. Le matin un bol de flocons d’avoine avec du lait de soja et une banane. A 16h en cas de petite faim quelques amandes. Le tour est joué afin d’être pleinement heureux.


Le magnésium pour lutter contre le stress.

On ne présente plus les bienfaits du magnésium sur la santé : stimule la mémoire, favorise l’élasticité cérébrale mais aussi la formation des os. Il est également reconnu pour être efficace pour lutter contre le stress. Bonne nouvelle le chocolat noir et les amandes sont riches en magnésium !


Huile de lin et maquereaux pour éviter les coups de blues.

D’après santé magazine « Plusieurs études montrent que les personnes qui souffrent de dépression ou de baby blues ont des taux d’oméga-3 plus faibles que celles qui vont bien »

On fonce au rayons poissonneries : maquereaux, sardines, saumons et harengs. On les agrémente d’huiles végétales afin de doper son apport en Omega-3.



Pratiquer une activité spirituelle.

Pratiquer régulièrement la sophrologie, le yoga ou encore la médiation permet d’harmoniser notre état intérieur pour trouver le bien-être et le bonheur. L’équilibre entre le corps et l’esprit influence notre qualité de vie. En tant que Sophrologue j’essaye de pratiquer, à titre personnel, 3 à 4 fois par semaine. . Je fais 2 à 3 fois par semaine des exercices de décontractions musculaires associés à de la respiration contrôlée et 1 a 2 fois par semaine une imagerie mentale. Ça me permet de ne pas m’oublier et de me recentrer sur moi-même.


Si vous souhaitez prendre rdv pour vous aussi vous autoriser des moments rien que pour vous n’hésitez pas à me contacter.